Favebot

Favebot fonctionne de la même manière que Google Alertes, mais effectue sa prospection sur plusieurs moteurs de recherche. Il permet de surveiller les données de sources différentes comme les blogs, les livres, l'actualité, les photos, les podcasts ou encore les vidéos. Favebot délivre uniquement les informations par flux RSS, ce qui peut être handicapant pour les novices. De prime abord, Favebot semble plus complet que Google.

Malheureusement, en raison des moteurs d'envoi publicitaire, le système refuse d'effectuer sa recherche sur des blogs Google et des sites Internet se terminant par ".info"

Google Blog Search, Technorati, Icerocket blog search

"Google Blog Search", "Technorati" et "Icerocket blog search" sont tous les trois spécialisés dans la recherche de données publiées sur des blogs. Ils ont l'avantage d'être très rapides, mais l'inconvénient de n'envoyer les informations que par flux RSS.

iGooq

Il s'agit d'un service relativement différent de ses concurrents, puisqu'il s'adresse plus particulièrement aux personnages publics ou aux personnalités politiques. Ses employés effectuent des analyses personnalisées, sur des entreprises, des produits ou des individus, visant tour à tour leur notoriété ou leur popularité comparativement à leurs concurrents.

Copernic Agent Professionnal

C'est un logiciel payant que l'on installe sur son ordinateur et qui peut consulter plus de mille moteurs de recherche simultanément. Il propose aussi un système d'alertes intéressant.

Trackur

Créé par Andy Beal, auteur du livre "Radically Transparent" 57 et spécialiste de la réputation en ligne pour les entreprises, ce système d'alerte fonctionne par email ou flux RSS et propose des filtres personnalisés.

Il existe aussi des sites assurant des services de surveillance, comme "Online Reputation Monitor", "Attenalert" ou encore "Reputation Defender", qui proposent parfois un service payant de suppression de données compromettantes, sans toutefois donner de garantie de résultats.

Plus spécialisées dans la protection de marques ou de personnalités politiques, certaines entreprises comme "Hington Klarsey" (www.web-reputation.com) ou covalence.ch proposent des solutions pour avorter une rumeur ou stopper une campagne de dénigrement. Ils s'occupent aussi de "nettoyer une identité" ou encore de faire de la veille numérique, c'est à dire de la surveillance permanente d'informations émanant d'un nom ou d'une marque.

Le choix du système de surveillance ne sera pas le même pour tout le monde. Si un politicien nécessite une combinaison de quatre ou cinq systèmes travaillant de façon différente pour couvrir une majorité des informations publiées, un individu ayant une activité professionnelle moins sujette à des problèmes de réputation pourra se contenter de Google Alertes.

Etant donné que la prise de conscience des problèmes de réputation numérique n'est que très récente, les services actuels sont soit très simples, gratuits mais incomplets, soit il s'agit de services personnalisés très coûteux et destinés uniquement à une certaine clientèle spécifique. Il est fort probable que d'autres programmes ou services intermédiaires voient le jour dans ces prochaines années.

Dans un autre registre, il existe des sites permettant d'évaluer les qualités des individus par un système de notation.

Recevez par email nos prochains conseils

Oseox sur Facebook Notifications via Facebook Oseox sur Twitter Notre actu sur twitter

Recevez par email des informations exclusives

A propos de l'auteur

Noam Perakis

Noam Perakis est un entrepreneur suisse co-fondateur et responsable marketing de RC-TECH Sàrl depuis 2007. Parallèlement, il est responsable de projets au sein de l'association COTESCENE spécialisée dans la production événementielle.