La réputation : une évaluation

Nous nous évaluons mutuellement pour essayer de déterminer dans quel contexte nous pouvons nous faire confiance. Chacun de nous détermine "une sphère de confiance"30.

Il est possible de donner sa confiance à quelqu'un dans un domaine précis, ce qui ne veut pas dire que notre confiance lui sera accordée dans un autre domaine. Un cuisinier est a priori une personne digne de confiance pour préparer un bon repas, mais est-ce que nous lui proposerions de construire notre maison ?

Une personne n'est donc pas digne de confiance dans l'absolu, mais dans un contexte bien précis. Pour chaque personne de notre réseau social, nous définissons un contexte de confiance (une "sphère de confiance") sur des fonctions, des compétences ou des qualités humaines. On ne peut pas dire qu'on a confiance en une personne sans préciser le contexte dans lequel on lui fait confiance.

L'évaluation que la personne fera de nous est relative aux informations qu'elle trouvera sur Internet. Notre identité sera donc différente selon les données personnelles qu'elle aura réunies nous concernant. Je peux par exemple être un excellent informaticien et un guitariste chevronné, si cette personne n'a trouvé aucune donnée sur ma facette musicale, sa "sphère de confiance" ne concernera pas mon côté artistique.

En d'autres termes, la réputation numérique est l'image qu'un tiers se fera à partir des éléments de notre identité numérique qu'il aura trouvés.

On ne contrôle pas sa réputation dans le sens où on ne peut pas interdire aux autres d'avoir une opinion sur nous et d'en parler autour d'eux.

Réputation numérique ou Ereputation versus Identité numérique

Une réputation qui nous échappe

La réputation découle donc de l'identité en ligne, mais c'est une facette difficile à maîtriser car, par définition, elle ne dépend pas totalement de nous. Tout au plus il est possible, par notre sérieux, notre application, notre assiduité, d'essayer de l'orienter de manière positive, mais ce n'est pas une science exacte. Dès que nous nous exposons par nos écrits, images ou vidéos, nous sommes soumis aux lois inhérentes à toute forme de communication : déformations de nos propos, citations sorties de leur contexte, prises de position sujettes à débat etc.

Autant d'éléments qui pourront se retourner contre nous et servir à attaquer notre réputation. Evidemment, certains sujets traités sont plus sensibles que d'autres, mais il faut rester conscient que le Web, en donnant la parole, a sa face d'ombre. Au sein de ce "Village Global" qu'est Internet, la réputation devient mondiale, publique et acquiert une nouvelle dimension, celle de la temporalité : chaque événement est enregistré et reste accessible à l'ensemble de la population pour une durée indéterminée.

Que l'on reste discret ou peu actif sur le réseau, ce sont également les autres qui bâtiront notre réputation numérique. Rien n'empêche de citer le nom ou de publier l'image d'une personne sur son blog. Son nom apparaîtra à coup sûr parmi les réponses d'un moteur de recherche, quelque soit l'activité de cette personne sur Internet.

Recevez par email nos prochains conseils

Oseox sur Facebook Notifications via Facebook Oseox sur Twitter Notre actu sur twitter

Recevez par email des informations exclusives

A propos de l'auteur

Noam Perakis

Noam Perakis est un entrepreneur suisse co-fondateur et responsable marketing de RC-TECH Sàrl depuis 2007. Parallèlement, il est responsable de projets au sein de l'association COTESCENE spécialisée dans la production événementielle.