Quel trafic pour quelle position ?

Voici une nouvelle question récurrente. En agence, les prospects demandent souvent une estimation du trafic en provenance des moteurs de recherche après une prestation d'optimisation du référencement naturel. Certes il existe des outils estimant le trafic d'une recherche donnée mais pour être précis il est nécessaire de pondérer ces chiffres en fonction de la position acquise, c'est à dire en fonction de la répartition des clics dans une SERP

En effet, ce n'est pas parce qu'un internaute saisit une requête sur laquelle votre site est positionné qu'il va pour autant cliquer sur votre snippet (extrait de votre page proposé par le moteur). Il est également évident qu'une page classée en première position recevra plus de clics qu'une page en 8iem position. L'estimation du trafic général devient alors, vous en conviendrez, ardue...

AOL et ses données utilisateurs

AOL utilise le moteur de recherche Google. Or, un jour, un nombre important de données concernant l'utilisation de leur moteur de recherche a été mis en ligne par des employés d'AOL. A partir de ces données, il fut possible d'obtenir de nombreuses informations et d'en tirer des conclusions pertinentes étant donné le volume de données étudiées.

Le tableau ci-dessous a été renseigné à partir des données d'AOL. Il indique la répartition des clics par rapport à une première position :

  • Positions 1 : 1 clic
  • Position 2 : 3.5 x moins
  • Position 3 : 4.9 x moins
  • Position 4 : 6.9 x moins
  • Position 5 : 8.5 x moins
  • Position 6 : 10.4 x moins
  • Position 7 : 12.3 x moins
  • Position 8 : 14.0 x moins
  • Position 9 : 14.8 x moins
  • Position 10 : 14.1 x moins

Analyse de la répartition des clics

Il apparaît un très fort décalage puisque dès la 6iem position, le nombre de clics reçus est 10 fois moins important qu'une première position. Visiblement, les utilisateurs font confiance au moteur de recherche d'AOL (Google en l'occurrence). Une autre explication serait que les internautes ne consultent en majorité que les premiers résultats. S'ils ne sont pas satisfaisants, ils reformuleraient leurs requêtes.

Le décalage avec la 6iem position peut s'expliquer simplement. Il s'agit souvent de la première ligne de résultats qui n'est pas visible directement, c'est à dire sans scroller à l'aide de la souris.. Bien entendu cela n'est qu'une hypothèse.

Dans le cadre d'une estimation de trafic, il peut être judicieux d'estimer une position moyenne et de diviser le nombre de saisies mensuelles par l'un de ces facteurs.

Enfin s'il l'on couple les résultats de cette analyse avec le taux de consultation des pages , il est possible de conclure les 2 enseignements suivants :

  • Un positionnement en deuxième page est quasiment inutile en terme de trafic
  • L'impact d'un positionnement en première page est décuplé pour les 3 premières positions

Il semble donc nécessaire de viser le podium pour bénéficier d'un maximum de visibilité et de trafic.

Mise à jour du taux de clic en 2011

Voici de nouvelles données sur le comportement des utilisateurs. La premier résultat génère aujourd'hui bien moins de clics qu’auparavant.

taux de clics en 2011

Source

  1. Click Rate for Top 10 Search Results
  2. Search click through rates

suivre Aurélien Bardon sur twitter

Une question ? Venez la poser sur notre forum référencement !

A propos de l'auteur

Aurélien Bardon

Editeur du portail Oseox.fr, est expert en création de trafic et e-commerçant. Après avoir travaillé en agence et chez l'annonceur, aussi bien pour des petites sociétés que pour de grands comptes, il fonde en 2009 l'agence web Aseox.

Newsletter Marketing