Taux de transformation et performance web

Comme vu précédemment, un acheteur n'aime pas attendre. Notez bien que c'est la même chose lorsque l'on fait des achats dans un magasin physique. Que cela soit à la caisse ou dans les rayons, le stress induit provoque une expérience négative.

Et donc une baisse du taux de transformation. On est peut être disposé à attendre un peu sur une première page, par contre sur l'ensemble d'une navigation le stress se cumule, page après page. Vous pouvez essayer soit en trouvant un site très lent, soit en limitant votre bande passante façon modem 56K avec Netlimiter (windows) ou trickle (linux).

Je vous garantis un énervement rapide.

Plus on attend, plus on aurait tendance à aller voir ailleurs, les données présentées dans le cours "Chiffres et statistiques" sont sans ambiguïté.

Quand on veut atteindre un objectif (ventes, inscriptions, etc), il faut donc prendre un minimum en compte la performance technique.

Landing page et performance web

Lorsque vous investissez dans une campagne Adwords, Google vous attribue une note. Un des critères en compte est le temps de chargement de la page de destination. C'est effectif depuis au moins 2 ans.

Il faut donc optimiser au possible ces pages de manière à être bien positionné et ne pas perdre de visibilité. Le temps c'est de l'argent, c'est le cas de le dire d'autant qu'en plus la lenteur va pénaliser votre taux de transformation.

Référencement et performance web

Ça nous pendait au nez depuis un moment. Des rumeurs circulaient depuis longtemps, Matt Cutts avait plus ou moins lâché l'info il y a quelques temps. C'est maintenant officiel, le temps de chargement est un critère du ranking.

Ce n'est peut être qu'un des 250 paramètres pris en compte, et on ignore encore quel est son poids dans l'algorithme de calcul (probablement faible aujourd'hui sauf pour les brouettes qui mettent 30 secondes pour afficher la moindre page).

Alors tant qu'a faire, autant éviter de perdre son ranking et prendre un peu d'avance sur la concurrence, parce que le jour ou le dieu Google décidera de placer la barre en dessous des 3 secondes (exemple) ça va être l'hécatombe.

Coût et performances d'un site web

Si vous payez votre bande passante, je suis sûr que vous allez vite comprendre. Et si vous ne la payez pas, il est très probable qu'elle soit limitée par un système de quota. Vous allez donc également rapidement comprendre l'intérêt de la chose. Basons-nous simplement sur un schéma simple. Il n'y a pas de cache navigateur mis en place, les images ne sont pas optimisées, etc.

En supposant la mise en place de quelques techniques simples, on peut parvenir à une diminution du trafic réseau moyen sur une session de plus de 50%. Soit 50% en moins sur la facture... Intéressant non ?

D'autre part on aurait tendance à ajouter des serveurs à la pelle ou sur-dimensionner son hébergement. Or, souvent, il suffirait d'optimiser. Bien sûr, cela à également un coût et des limites. Il faut donc bien étudier les tenants et aboutissants pour chaque cas de figure.

Sources / Aller plus loin

Une question ? Venez la poser sur notre forum Web Analytics et performance web !

A propos de l'auteur

Jacques Terrier

Jacques Terrier AKA Cobolian : Premier site en 98, puis quelques belles références à son palmarès. Fort de son background technique et marketing, Jacques est consultant e-commerce.

Newsletter Marketing