Système de base de données MySQL

MySQL est un SGBDR qui enregistre des informations par définition même d'une base de données et PHP constitue le langage intermédiaire entre cette base et l'utilisateur de la base en question.

Dans ce chapitre nous verrons dans le cas pratique la manipulation d'une base de données. Pour cela nous allons l'illustrer à partir de divers exemples. Ces derniers seront traités sur phpmyadmin d'easyPHP.

Création d'une base de données

La première étape de notre traitement sera donc de créer la base de données elle-même. Avant tout n'oubliez pas de voire si easyPHP est bien démarré. Sinon, il faut le faire. Une fois qu'easyPHP est en marche, allez dans l'espace administration et cliquer sur "gestion de base de données" pour aller vers l'interface phpmyadmin.

Dans l'interface phpMyadmin, créer une base de données en spécifiant son nom : base1

Créer une base de données

Création de table : Pour créer une table dans une base de données, il faut lui spécifier son nom.

Créer une table

Spécification des champs

Ajouter des champs dans une base de données

Chaque table d'une base de données comporte des informations relatives à un même sujet et chaque colonne ou champ d'une table contient des faits individuels relatifs au sujet de la table.

En esquissant les champs des tables, il faut garder à l'esprit qu'il doit y avoir une relation directe entre chaque champ et les sujets de la table. Il est fortement recommandé de ne pas inclure des données dérivées ou calculées. C'est à dire des données qui sont les résultats d'une expression. On a toujours intérêt à stocker les informations de la manière la plus basique et la plus logique possible.

Les champs ont chacun un nom unique et ils sont tous associés à un type de données particulier.

Les champs peuvent donc être de type texte, entier, booléen, etc selon la nature des données qu'ils vont contenir.

Quelques exemples de types de données en Mysql

  • VARCHAR : Chaine de caractères
  • BOOL : de type booléen (vrai / faux)
  • DATE : de type date
  • etc.

Dans une table élève par exemple, voici un exemple de ce que pourrait être une liste de champs :

Table élève
Champstype taille/valeur Signification du typeSignification du champ
numeroINT5entier Numéro d'identification de l'élève
nomVARCHAR30chaine de caractèreNom de l'élève
prenomVARCHAR 30chaine de caractèrePrénom de l'élève
adresseTEXTtexteAdresse de l'élève

Remarquons que certain type peut avoir une taille / valeur. C'est le cas du type VARCHAR par exemple. Spécifier un type VARCHAR de taille 30 pour le champs nom signifie que le nombre de caractère pour un nom ne peut pas dépasser 30.

Clé primaire d'une base de données

Après avoir créé les champs, il nous faut définir un moyen d'identifier chaque élève. Cette valeur doit être unique. Si on prend les champs nom par exemple, des élèves issu de la même famille peuvent avoir le même nom, donc impossible de les identifier juste par leur nom.

On prendra alors le numéro de l'élève comme clé primaire de la table élève. Pour cela, passer la table en mode structure et cliquer sur primary ou sur la petite clé la version de votre logiciel.

Une question ? Venez la poser sur notre forum développement web !

A propos de l'auteur

Nicolas Galle

Nicolas Galle est développeur indépendant.

Newsletter Marketing