Les acronymes, abréviations et définitions

Les sites de tutoriels, comme celui-ci par exemple, emploient souvent des abréviations, des acronymes. Des balises XHTML spécifiques permettent d'indiquer aux utilisateurs leur présence et leur signification.

La balise : <acronym>

La balise acronym sert à mettre un acronyme. Son utilisation n'a vraiment de sens que si l'on indique sa signification à l'aide de son attribut title.

Exemple d'utilisation  :

Le XHTML est la fusion du HTML et du XML.

Code XHTML :

Le <acronym title=" eXtensible HyperText Markup Language " lang="en"> XHTML </acronym> est la fusion du <acronym title=" HyperText Markup Language " lang="en"> HTML </acronym> et du <acronym title=" eXtensible Markup Language " lang="en"> XML </acronym>

Remarquez que les mots entre acronym sont légèrement soulignés. Dès que vous passez votre souris sur les acronymes, leur signification apparaît automatiquement.

La balise : <abbr>

Cette balise est utilisée pour indiquer que le texte en question est une abréviation. De même que pour les acronymes, on indique la signification de l'abréviation en question dans l'attribut title. Lorsque vous pointez la souris sur les mots, leur signification apparaît automatiquement.

Exemple d'utilisation :

Les clts et les frns se sont mis d'accord.

Code XHTML :

Les <abbr title="clients">clts</abbr> et les <abbr title="fourniseurs">frns</abbr> se sont mis d'accord.

La balise : <dfn>

La balise <dfn> est utilisée pour dire que le texte est consacré à la définition d'un mot. Le but est de pouvoir signaler que le texte en question est une définition. Plus exactement la balise dfn montre le mot à définir. Attention, il existe les listes de définitions <dl> qui peuvent être utilisées lorsqu'il s'agit de définitions détachées du texte et non de sa continuité.

Code XHTML :

Le maki est un mammifère du sous-ordre des lémuriens vivant à Madagascar.
Source : Le <dfn>maki</dfn> est un mammifère du sous-ordre des lémuriens vivant à Madagascar. Les exposants et indices.

Dans les sites des Matheux, on utilise souvent des expressions mathématiques. Le MathML est idéal pour ce genre de contenu. Pour autant, rien ne nous empêche de voir comment faire des indices et des exposants en XHTML. Cela pourra aussi servir à certains d'entre nous.

La balise : <sub>

La balise sub est utilisée pour mettre un texte en indice

Exemple d'utilisation :

Une suite géométrique de raison q est une suite de cette forme : Un = q * U0

Code XHTML :

Une suite géométrique de raison q est une suite de cette forme : U<sub>n</sub> = q * U<sub>0</sub>

La balise : <sup>

Cette balise permet de mettre un texte en exposant.

Exemple d'utilisation :

La dérivée de x3 vaut 3x2.

Code XHTML :

Source : La dérivée de x<sup>3 </sup> vaut 3x<sup>2</sup>.

Recevez par email nos prochains conseils

Oseox sur Facebook Notifications via Facebook Oseox sur Twitter Notre actu sur twitter

Une question ? Venez la poser sur notre forum développement web !

A propos de l'auteur

Nicolas Galle

Nicolas Galle est développeur web sénior pour l'agence Aseox.