XHTML : Le successeur de HTML.

Autrefois, l'Hypertext Markup Language ou HTML, était un langage informatique créé et utilisé pour écrire les pages Web. Techniquement, HTML est une application du Standard Generalized Markup Language (SGML).

HTML est un langage de balisage qui a été utilisé par de nombreux webmasters. Cependant, il a montré rapidement ses limites. En effet, les balises HTML normalisées par le W3C ont été détournées par les différents éditeurs des navigateurs (Netscape et Internet Explorer).

Ainsi, chaque navigateur avait ses propres balises propriétaires, il y avait un vrai conflit entre les navigateurs. Un site qui fonctionnait sur Netscape ne fonctionnait pas forcément avec Internet Explorer et vice-versa. Par conséquent, le développement de HTML proprement dit a cessé depuis 1999. Son successeur, le XHTML a pris la place.

Pourquoi passer à XHTML ?

L'ère de la nouvelle technologie implique le fait que le web ne se limite plus à l'interconnexion entre ordinateurs. La toile d'araignée mondiale s'apprête à accueillir de nouvelle applications et des nouveaux appareils (téléphone mobile, console de jeux...). Le HTML qui s'avère figé ne pourra pas répondre aux exigences des applications web futures.

Il faut alors un langage plus souple et mieux adapté. XHTML, qui suit la syntaxe XML est justement conçu pour cela. Le but est de reformuler HTML 4 pour le rendre compatible avec XML.

En quelque sorte, XHTML est un langage hybride entre le XML et le HTML :

  • Le HTML est un langage de balisage classique pour la description de contenu sur un navigateur
  • Le XML  est un métalangage de description de données
  • Il est extensible et à partir de lui on peut concevoir de nouveaux langages. Les limites imposées par le HTML se trouvent donc dépassées. On peut créer des nouvelles balises qui pourront être interprétées quelque soit le type de terminal d'accès

Les principes

La séparation du contenu de la présentation, ce principe de conception de XHTML supposait qu'il faut séparer la forme du contenu. C'est-à-dire que le contenu ne doit pas dépendre de la forme.

La dissociation de la forme et du fond du document implique l'utilisation du CSS d'une part et le XHTML d'autre part. Il existe une forte interaction entre les deux, pourtant chacun à son propre rôle. Le CSS est utilisé pour la mise en forme alors que le HTML sert à structurer le contenu.

Mise en forme logique

Cette dissociation s'est aussi accompagnée de la suppression de certaines balises de mise en forme qui ne donnaient pas de sens sémantique au contenu. A ces dernières, on a préféré les balises qui permettent de donner un vrai sens aux contenus et de les valoriser au maximum.

Ainsi, les moteurs de recherche, tout comme les visiteurs ont beaucoup moins de problèmes de compréhension des documents mis en ligne.

L'accessibilité des sites Internet

L'accessibilité des sites Internet consiste à rentre les sites accessibles à tout le monde. Les personnes non voyantes peuvent par exemple utiliser des navigateurs vocaux. La conception de site ne se limite donc pas à l'élaboration d'un très joli design.

Une question ? Venez la poser sur notre forum développement web !

A propos de l'auteur

Nicolas Galle

Nicolas Galle est développeur web sénior pour l'agence Aseox.

Newsletter Marketing