Blog OSEOX : Marketing, Trafic et E-commmerce

RSS referencement
Ajouter à netvibes
Ajouter à google

Oseox c'est aussi plus de 500 formations web, un forum et des services gratuits.

Google

Google profile les référenceurs

Ano Nymous

11 juin 2009

Google profile les référenceurs Un pavé jeté dans la mare quasiment simultanément par SEOmoz, Lisa Barone et le célèbre Michael Gray suite à des propos tenus par Matt Cutts lors du dernier SMX Advanced.

Par Ano Nymous,

Cet article est une traduction partielle de ce billet. Merci à Lisa Barone pour son autorisation. Il ne représente que l'avis de Lisa et non celui d'Oseox.fr. N'hésitez pas à consulter la version originale. Certains passages n'ont pas été traduits particulièrement ceux faisant mention à la couleur de peau afin d'éviter toute polémique inutile qui ne feraient pas avancer le débat.

Si nous pouvons arrêter de parler de nofollow et du PageRank sculpting pendant une seconde, nous pourrons peut être parler du plus gros événement du dernier SMX Advanced qui c'est déroulé la semaine dernière. Cela s'est passé durant la session' You&A' durant laquelle Google a clairement annoncé 'profiler les référenceurs' comme cela est fait pour les criminels (openly stating that Google profiles SEOs like common criminals).

J'étais naïve dans ma jeunesse. J'avais lu des articles sur différents blogs qui accusaient Google... et je rigolais. Il était dit à demi mots comment Google était plus strict avec les sites qui étaient clairement passés entre les mains d'un référenceur et comment les référenceurs étaient idiots de s'auto-dénoncer avec par exemple l'utilisation de l'attribut nofollow.

A cette époque je pensais que ces blogueurs étaient fous. Maintenant je pense qu'ils avaient raison.

Google profile les référenceurs. Ils sont identifiés comme un "Risque élevé" (high risk) et par conséquent tous les projets qui leur sont associés.

Un des moments chauds lors de la session' You&A' de la semaine dernière fut l'histoire des "liens achetés" générés par les cadeaux offerts par Google à tous les participants pendant la conférence Google I/O : un HTC Magic mobile avec Android.

Plusieurs furent d'ailleurs vendus quelques instants après sur Ebay

Pour cette grande générosité, Google reçu des dizaines de milliers de liens pour aider Android à percer sur le marché ultra compétitif des télécom... Cela peut faire sourciller car cela ressemble à des liens achetés et fonctionne comme des liens achetés... Puis Google commença à parler de ses intentions par l'intermédiaire de Matt Cutts.

Il utilisa donc la carte des "intentions" pour détourner son auditoire. Il expliqua qu'aucune limite n'avait été franchi car Google ne cherchait pas à obtenir les milliers de liens qu'il a reçu. Google voulait encourager les développeurs à créer des applications pour Android... c'est pourquoi des mobiles ont été offerts.

Ok. Imaginons que cela soit vrai.

Michael Gray était assis à coté de moi durant la session You&A et parla de "Viral Conversations", son nouveau site de critiques de produits qui "atteint les blogueurs" avec des produits gratuits.

Quand son site fut lancé, il reçu un email de Matt Cutts avec des recommandations à propos des choses qu'il aimerait voir modifier. Une de ses "recommandations" était de s'assurer que les blogueurs utilisent l'attribut nofollow sur tous les liens pour retirer tout "sens" aux liens ainsi obtenus (NDT : "to rid any sense of paid link impropriety").

Durant cette session, Michael demanda pourquoi il devait faire placer des liens en nofollow quand il obtenait ce type de liens gratuits alors que Google n'avait pas à le faire ?

C'est alors que Matt commença à parler des référenceurs comme des personnes à "haut risque" et des "personnes qui font des choses délibérément pour obtenir des liens".

Fait : Le site "Viral Conversation" fait l'objet de plus d'attention parce que Michael est un référenceur. Michael et ses sites sont "profilés" de la même façon que ***** (NDR : Passage auto-censuré, merci de lire la version originale). Ne faites pas d'erreurs, la façon dont Google analyse un site peut donc être double "site-specific " et "SEO-specific".

Et Michael n'est pas un cas isolé. Cela arrive tous les jours sur le web. Si vous êtes un SEO, vous êtes présumé coupable.

Michael Gray pointe du doigt certains elements dans son article. Google Profiling.

  • Ces liens étranges sur Techcrunch ? Pas des liens achetés
  • Le voyage tout frais payé de Robert S**** et Sarah L**** ... et leurs billets sur ce voyage ? Pas de lien acheté
  • La collection de voitures "prêtées" à Guy Kaw**aki's qui ne cesse de croître ? Pas de lien acheté

Pourquoi ? Parce qu'ils ne sont pas des référenceurs. Posons maintenant deux hypothèses.

Rae Hoffman, marketeur et propriétaire de BBGeeks.com décide de prêter 50 BlackBerries aux 50 utilisateurs les plus actifs sur son site web afin d'obtenir des articles et des avis uniques d'utilisateur. Cela fonctionne, il obtient des critiques du produit et du contenu gratuit pour son site. Et comme les utilisateurs de son site sont passionnés de technologies, ils ont aussi des blogs et parlent dessus de leur expérience, font des liens vers BBgeek.com. Rae ne demande pas à ses utilisateurs d'utiliser l'attribut nofollow.

Une nouvelle boulangerie ouvre et propose gratuitement 500 petits gâteaux pour encourager les gens à venir. Il y a même un coupon de réduction pour le premier achat. La promotion se répand comme une trainée de poudre quand quelques personnes qui ont adoré les petits gâteaux en parlent à leurs amis sur Twitter. Certains en parlent sur leurs blogs et soudainement il y a un article sur Techncrunch ! Cela n'est pas encore arrivé mais cela aurait pu, je ne sais pas ? Pizza !

Est-ce que ce sont des liens achetés ? Pour BBGeeks.com, oui. Pour la boulangerie, non.

Pourquoi ? Parce que Rae Offman, par sa profession, connait la puissance des liens.

[...]

Google, vous devez arrêter avec vos procès d'intention. Vous n'avez AUCUN MOYEN de lire dans les pensées. Vous ne connaissez pas le visage du mal. Ce "visage du mal" que vous pourchassez si fortement cela sera vous ! Si vous continuez de cette manière à intimider les webmasters, à appliquer des doubles standards et à jouer le jeu de l'incompréhension.

Et lorsque la situation devient confuse, la réponse "Faites ce que vous voulez sur votre site, c'est notre index" ne peut être ACTUELLEMENT une réponse. C'est cela être un tyran. C'est de l'abus de pouvoir... et le plus important, c'est MAUVAIS.

Profiler un site associé à un référenceur comme un site à "haut risque" n'est pas plus grave qu'un... (NDR : Passage auto-censuré, merci de lire la version originale).

Vous ne pouvez pas prêter des intentions à quelqu'un juste à cause de son apparence, la couleur de sa peau, son sexe et sa carte de crédit. Tous les SEO ne sont pas des vendeurs de liens ou des personnes qui ne cessent de penser comment manipuler le système que vous avez créé. Dans les faits, la plupart des référenceurs ne sont pas comme cela.

La plupart souhaitent créer du bon contenu et proposer des choses intéressantes. Lorsque vous assumez le fait de classer les référenceurs dans une catégorie "A haut risque", et prenez leurs sites en otage, cela est dangereux. J'ai vu des sites pénalisés et laissés pour mort juste parce qu'ils étaient "liés" à des référenceurs.

Vous avez tort, vous êtes un tyran et si il y a une personne à qui il faut faire un procès d'intention, c'est bien à vous.

Je ne suis pas assez naïve pour croire que Google va changer. Mais comme le déclare Michael Gray, je pense que c'est à nous de continuer à montrer certaines choses du doigt et montrer aux gens le comportement incohérent de Google.

Considérez que les projecteurs sont braqués sur vous.

S'il vous plait, motivez moi à écrire d'autres articles

Formez-vous avec notre newsletter professionnelle (gratuite)


(En cadeau, un guide sur le Référencement de plus de 30 pages)

Ano Nymous

Affichez les commentaires

N'oubliez pas de vous abonner au flux

S'inscrire à la newsletter (info exclusive)

Recevoir 80 tests Référencement ?
(PDF gratuit de 31 pages)
(Désabonnement en 1 clic)
oseox Monitoring
Yooda
Référencement

Oseox Monitoring : rejoignez la bêta privée

08/02/2016 par Aurélien Bardon : 3309 lectures.

chapeau bas de bloc
E-commerce

E-commerçants ? Vous recherchez un partenaire ?

18/03/2015 par Aurélien Bardon : 8230 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Code promo SEOCampus 2015

06/03/2015 par Aurélien Bardon : 8316 lectures.

chapeau bas de bloc
Développement Web

CDI Full Stack Developer

18/12/2014 par Aurélien Bardon : 11930 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Compte rendu du SEOcamp'US de Lille 2014

09/12/2014 par Aurélien Bardon : 10042 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Apéro Référencement à Lille le 5 décembre

02/12/2014 par Aurélien Bardon : 7707 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Julien Ringard

26/11/2014 par Aurélien Bardon : 8386 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Mounira Hamdi, spécialiste SMO

19/11/2014 par Aurélien Bardon : 9776 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Le programme du SEOCAMP'US de Lille dévoilé

18/11/2014 par Aurélien Bardon : 7985 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Nicolas Gallet

17/11/2014 par Aurélien Bardon : 7272 lectures.

chapeau bas de bloc

Forum Marketing