Services : Actualité Emploi Blog Forum Flux
Formation Trafic : Référencement Liens sponsorisés Affiliation Ecommerce Nom de domaine E-réputation Marketing Mobile Black Hat
Formation Technique : Performance Web Html Css Sql Curl Asp Dotnet Php Ajax Wordpress Twitter Google Analytics

Forum Oseox
Oseox

Le référenceur ? Plus fort que le trader ! - Page 4

Forum Référencement et Trafic
Nous sommes le Mar 21 Nov 2017 07:07

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: Jeu 24 Mar 2011 18:38 
Professionnel
Professionnel
Avatar de l’utilisateur
Aurélien, j'apprécie beaucoup ta façon de voir le métier, et j'avais parfaitement compris ton propos. Là où je ne te suis pas, et tu l'as bien remarqué, c'est ici :

Aurelien a écrit:
D'ailleurs c'est là tout le sujet de l'article. J'ai cherché à souligner le manque de cohérence entre le retour sur investissement attendu (objectifs à atteindre) et le budget prévu.


Cet argument est flatteur pour les référenceurs : on fait gagner plein d'argent au client, s'il nous jette c'est qu'il n'a vraiment rien compris, les clients qui me jettent parce que je suis trop cher sont donc des gros cons, qu'ils crèvent dans leur misère ils l'ont bien cherché :lol:

Mais c'est bien ça que je critique.

Je ne dis pas que c'est faux, ou illégitime. Comme tu vends comme ça et que tes clients sont contents, c'est que ça convient parfaitement.

J'encourage tout de même mes clients à évacuer ces discours de la part de leurs prestataires (je suis consultant, hein, donc de l'autre côté de la table :P), pour au moins deux raisons :

Un. Si tu me parles d'objectifs et de ROI, tu t'engages derrière (un vrai engagement, c'est à dire entre autres du dédommagement si tu te plantes), sinon c'est du baratin. Ca n'arrive jamais (et tu expliques très bien pourquoi).

Deux. Ces calculs sont valables quel que soit le prestataire. Un concurrent à toi peut tout à fait vendre moins cher, avec le même discours.

Je trouve beaucoup plus sain qu'un prestataire défende ses tarifs en termes de temps passé, de moyens engagés, etc. Ca permet de les comparer réellement, ça fait surtout rentrer les petits malins dans le rang. Un prix élevé se justifie par des "On génère en tant de temps X liens de telle qualité", par exemple. Pas par du "Je vais vous faire gagner encore plus", qui ne repose au final sur rien de solide.

Pas toi ? ;)


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Sam 26 Mar 2011 11:39 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
J'ai lu ton message hier et pris le temps d'y réfléchir afin de mieux comprendre nos divergences :)

Lafleur a écrit:
Aurelien a écrit:
D'ailleurs c'est là tout le sujet de l'article. J'ai cherché à souligner le manque de cohérence entre le retour sur investissement attendu (objectifs à atteindre) et le budget prévu.


Cet argument est flatteur pour les référenceurs : on fait gagner plein d'argent au client, s'il nous jette c'est qu'il n'a vraiment rien compris, les clients qui me jettent parce que je suis trop cher sont donc des gros cons, qu'ils crèvent dans leur misère ils l'ont bien cherché :lol:


Non, ce que je tenais à souligner, c'est que si l'objectif fixé est de faire gagner plein d'argent alors il faut mettre en face un budget cohérent ou revoir ses objectifs à la baisse.

Si demain, je vais chez un banquier, lui dit que je vais déposer chez lui 5000 euros et que dans 1an il faudra que cette somme se transforme en 10 000 euros sur mon compte, il risque de rigoler. Idem pour tous les métiers où l'on investit en espérant à terme faire fructifier son investissement.

Il faut savoir rester raisonnable et fixer des objectifs raisonnables.
Si l'objectif fixé est délirant alors au terme de la prestation, cela risque de mal se passer.



Lafleur a écrit:

Si tu me parles d'objectifs et de ROI, tu t'engages derrière (un vrai engagement, c'est à dire entre autres du dédommagement si tu te plantes), sinon c'est du baratin. Ca n'arrive jamais (et tu expliques très bien pourquoi).



Note que ce discours sur le ROI est arrivé après le choix du prospect "nous ne travaillerons pas ensemble", sa justification "c'est trop cher", et la formalisation de ses objectifs (200K de CA).
Et non avant.

Je te rejoins parfaitement dans le sens où à partir du moment où il n'est pas possible de garantir contractuellement un résultat (SEO oblige) faire des prévisionnels ultra précis de ROI c'est souvent faire des plans sur la comète.



Lafleur a écrit:

Je trouve beaucoup plus sain qu'un prestataire défende ses tarifs en termes de temps passé, de moyens engagés, etc. Ca permet de les comparer réellement, ça fait surtout rentrer les petits malins dans le rang.


Oui, le client achète avant tout une expertise et du temps homme.
D'ailleurs j'encourage mes prospects à comparer les devis en fonction du nombre de jour/homme.

Cela permet de se rendre compte qu'un accompagnement annuel à 1500 euros ne peut pas être un véritable accompagnement où alors ultra succinct.

Finalement, si j'ai bien compris, tu indiques qu'idéalement le discours d'avant vente ne doit pas être basé sur un calcul hypothétique de ROI.

Je suis en partie d'accord même si pour n'importe quel investissement tout le monde est obligé d'y songer au moins un peu, même lorsque l'on parle de SEO qui est une activité "spéciale" :)

In fine, dans cet article, le reproche que tu fais au référenceur est son discours de défense. Il aurait du dire "Oui cela coûte cher car c'est beaucoup de travail et donc beaucoup de temps" plutôt que de souligner l'incohérence entre le budget, les objectifs fixés et donc le ROI potentiel.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Sam 26 Mar 2011 13:07 
Professionnel
Professionnel
Avatar de l’utilisateur
D'ac, bien noté, poursuivons :lol:

Ton prospect n'y connaît rien. Tu déroules ton argumentaire, tu le convaincs, il pose des objectifs et te confie le bon budget pour les atteindre. Il devient ton client et comme tu travailles bien, tu fais progresser son site, son CA et tout et tout. Miam miam ROI. Il t'invite régulièrement au restau, te recommande auprès de ses collègues et te présente sa fille, une vraie luronne sous des airs de sainte nitouche, et qui connait des trucs, un vrai bonheur.

Deux ans plus tard.

Comme tu bosses bien, ton client ne s'est pas posé de question. Il sait qu'il te file tant et que tu lui rapportes tant, ça lui suffit. Il te fait confiance. Ca marche, même si au final sa fille t'a plaqué pour le jeune commissaire aux comptes, un snobinard grandes écoles qui boit que de la bière de marque et veut lui planter un gosse, on n'arrive jamais à savoir d'où vient le danger, m'en parle pas, au final c'est pas grave de toutes façons tu as toujours préféré les brunes.

Donc, ça marche, mais le client n'a aucune idée du pourquoi, ni du comment. Il se repose sur toi, c'est toi l'expert, il comprend à moitié tes explications qu'il écoute d'un air distrait, pour une fois qu'un truc pose pas de problème dans sa boîte, hein, surtout on va pas y toucher.

Deux ans plus tard, disions-nous, une grosse partie du business en ligne de ton client (60 % ? 80 % ?) dépend d'un poste qu'il ne maîtrise pas, et dont l'intelligence stratégique se situe hors de sa boîte. Si tu décides d'augmenter tes prix par exemple, soit il casque, soit il prend à nouveau de risque de tomber sur un branquignole. Autrement dit, tu le tiens, tu vas le faire douiller au maximum de ce qu'il peut cracher.

Vu de chez toi, c'est idéal et c'est pas volé ; c'est un succès. Vu de chez lui, c'est pas volé, c'est toujours rentable mais ça craint un max : dépendre d'un prestataire, c'est jamais bon pour un business.

Aurelien a écrit:
Oui, le client achète avant tout une expertise et du temps homme.


Absolument. Ce que j'essaie de montrer, c'est que s'il achète les deux auprès de la même entité, il l'a dans l'os, que ce prestataire tienne la route ou pas.

Après, ce constat n'est pas propre au Seo, ça vaut pour la quasi-totalité des métiers du web. Le métier est neuf et aujourd'hui, la vraie expertise se situe, en réalité, dans les agences, chez les prestataires. Rares sont les clients un peu plombés (ça commence à venir, mais pas vite). Je pense que c'est à cause de ça que la plupart des e-commerces ne décollent jamais et que beaucoup de projets se plantent.

Au final, mon baratin n'est pas réellement une critique de ton article (si j'étais prestataire, mon discours serait du même tonneau et j'aurais jubilé aussi fort que les copains en le lisant). C'est plutôt un positionnement, une tentative de faire pencher la balance du rapport de force client/référenceur du côté du client.

Voilivoilà :D


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Dim 27 Mar 2011 14:58 
Donc selon vous les business e-commerce font 45% de marge nette ?

Fabuleux. A ce niveau, je comprends que vous me lachiez pas un pouce sur vos émoluments.

Mais je crains que vous ne soyez pas vraiment conscient, vous aussi de la réalité du business de l'autre côté de l'écran.
L'autre côté de l'écran, c'est la vie réelle, avec des stocks qu'il faut financer, de la casse, des colis en retour, des opérations marketing et des couts d'acquisition client, les adwords, des personnes pour répondre au téléphone, la location des serveurs et les développements sur le site, sans oublier les référenceurs !

Sans doute devriez vous créer un business réel pour toucher du doigt la réalité.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Dim 27 Mar 2011 15:23 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
@Bolo : vous avez certainement trop vite lu l'article. Il n'est indiqué nul part que la marge nette moyenne de l'ecommerce en France est de 45%.

Pour votre information, je suis ecommerçant également.

Par ailleurs, il y a 2 semaines, j'ai été mandaté pour monter une campagne d'affiliation. Mon client peut donner jusqu'à 50% de commission (CA HT, Hors FDP). à ses affiliés, tout en continuant à bien gagner sa vie.

Oui, il y a des secteurs où l'on peut marger très très très très fortement surtout si cela est couplé à des process astucieux permettant de réduire certaines coûts, meilleurs fournisseur + bonne nego etc. Si cela n'est pas votre cas, j'en suis désolé pour vous mais cet article ne concerne qu'un cas et n'est pas une étude de la Fevad hein... ;)


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Abonnez-vous au flux RSS

Blog

Forum

Offres d'emploi

Copyright : Moteur, traduction et optimisation
Merci de votre visite sur le forum Oseox