Blog OSEOX : Marketing, Trafic et E-commmerce

RSS referencement
Ajouter à netvibes
Ajouter à google

Oseox c'est aussi plus de 500 formations web, un forum et des services gratuits.

Internet

Facebook en Français a signé son arrêt de mort

Florian Marlin

31 mars 2008

Facebook en Français a signé son arrêt de mortDepuis quelques jours, Facebook est disponible de la langue de Molière. Si cette traduction en français peut sembler un bon point pour le réseau social, penchons-nous sur les mauvais côtés. La version française de Facebook peut-elle tuer Facebook ?

Par Florian Marlin,

Je suis dans cette réflexion depuis un petit moment déjà : et si la version française de Facebook pouvait nuire au concept du réseau social ? En effet, l'annonce début mars de la traduction en français du plus célèbre réseau social au monde avait de quoi séduire, l'anglais étant pour encore beaucoup de français une grosse barrière. Donc Facebook semble viser juste : élargir son audience en se rendant plus accessible.

Facebook est disponible en français depuis le 9 mars 2008

Mais Facebook a-t-il bien calibré son coup en lançant cette traduction dans plusieurs pays, et plus particulièrement en France ? Car la langue de Shakespeare avait ses avantages dans l'hexagone. En effet, la langue anglaise limitait de fait l'utilisation de Facebook à toute une partie de la population française, je pense notamment aux plus jeunes, pour qui l'anglais rappelle les heures de cours, et les séniors. En traduisant son application en français, Facebook s'ouvre de fait à ces populations, qui ne sont pas majoritaires, mais qui restent un fort potentiel de croissance. Mais à quel prix ?



Cette ouverture n'a-t-elle que du bon ? Pas sûr. A l'heure où Facebook rencontre pour la première fois une baisse du nombre de visiteurs outre-manche (la phase de maturité s'amorcerait-elle déjà ?), on comprend que Facebook soit à la recherche de nouveaux relais de croissance en terme d'inscriptions, notamment depuis que la publicité a fait son entrée sur Facebook.


Quoiqu'il en soit, pour le cas de la France, je ne pense pas que cette traduction soit vraiment positive. Jusque là, les utilisateurs de Facebook acceptaient la langue anglaise, et étaient en quelques sortes intéressés par le fait d'être inscrits à un phénomène médiatique "made in USA" et réservé à une frange de la population. En effet, je reste persuadé que le boom de Facebook en France n'aurait pas été le même si l'application était déjà disponible en français. Il y avait avec l'obligation de maîtriser la langue anglaise un côté "privilégié" à utiliser Facebook.

Facebook sera-t-il tué par le Français ?

Avec la disponibilité (par défaut en plus) de la langue de Molière, il faut s'attendre à une inscription massive des 10-17 ans sur le réseau du moment. Pour preuve ma sœur, 13 ans, qui me disait il y a peu qu'elle n'attendait que la traduction en français de Facebook pour que toutes ses copines et elles s'inscrivent et utilisent le site dont tout le monde parle au collège. Je vous invite également à lire l'article assez cru de Jean François Hélie sur la question. Je pense que cette incursion des très jeunes dans le phénomène Facebook va détériorer la "qualité" du réseau. Et ce côté "accessible à tous", "où tout le monde doit être" va progressivement énerver les français pionniers de Facebook (beaucoup de blogueurs), et qui en ont tant parlé à l'époque, ayant permis le buzz et le succès actuel.



Plus clairement, j'ai peur que Facebook devienne le nouveau Skyblog, une plateforme innovante (en son temps) mais vite catégorisée "Djeuns" de par son accessibilité. Et Facebook dans tout ça ? Si le nombre d'inscriptions va logiquement bondir, je ne suis pas sûr que Facebook se réjouisse de l'appauvrissement de son réseau, notamment car la nouvelle audience captée n'est pas la plus réceptive aux publicités pour les annonceurs. Facebook a besoin de toucher les acheteurs, même si l'incursion des jeunes sur son réseau lui permet tout de même d'atteindre les prescripteurs.


Au final, je prédis un changement d'image du réseau social en France, avec un intérêt beaucoup moins important de la part des médias notamment. D'ailleurs, Facebook avait fait retomber en enfance beaucoup d'internautes aguerris, qui ne se gênent pas désormais pour forwarder sur le réseau social des chaînes (les mêmes qui sont haïes par ces mêmes internautes dans les boîtes mails), ce qui va s'accentuer avec l'arrivée des "vrais" jeunes ! Certes, il faut ajouter à cela l'effet de la surprise qui commence à passer, mais cette ouverture à une autre audience, notamment celle des plus jeunes, risque d'accélérer la chute de Facebook selon moi. Le buzz a créé Facebook, ce même buzz peut également le détruire.

Cet article ne relève bien sûr que de mon propre avis, et je serais curieux de connaître le votre sur la question. Le débat est ouvert !

S'il vous plait, motivez moi à écrire d'autres articles

Formez-vous avec notre newsletter professionnelle (gratuite)


(En cadeau, un guide sur le Référencement de plus de 30 pages)

Responsable Webmarketing, spécialiste des liens sponsorisés, Florian Marlin a construit son expérience du Marketing Online aussi bien en régie, en agence que chez l'annonceur.

N'oubliez pas de vous abonner au flux

S'inscrire à la newsletter (info exclusive)

Recevoir 80 tests Référencement ?
(PDF gratuit de 31 pages)
(Désabonnement en 1 clic)
oseox Monitoring
Yooda
E-commerce

E-commerçants ? Vous recherchez un partenaire ?

18/03/2015 par Aurélien Bardon : 13104 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Code promo SEOCampus 2015

06/03/2015 par Aurélien Bardon : 12169 lectures.

chapeau bas de bloc
Développement Web

CDI Full Stack Developer

18/12/2014 par Aurélien Bardon : 14791 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Compte rendu du SEOcamp'US de Lille 2014

09/12/2014 par Aurélien Bardon : 13188 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Apéro Référencement à Lille le 5 décembre

02/12/2014 par Aurélien Bardon : 11020 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Julien Ringard

26/11/2014 par Aurélien Bardon : 10510 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Mounira Hamdi, spécialiste SMO

19/11/2014 par Aurélien Bardon : 13235 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Le programme du SEOCAMP'US de Lille dévoilé

18/11/2014 par Aurélien Bardon : 11045 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Nicolas Gallet

17/11/2014 par Aurélien Bardon : 9471 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Elie Sloïm

14/11/2014 par Aurélien Bardon : 11520 lectures.

chapeau bas de bloc

Forum Marketing