Blog OSEOX : Marketing, Trafic et E-commmerce

RSS referencement
Ajouter à netvibes
Ajouter à google

Oseox c'est aussi plus de 500 formations web, un forum et des services gratuits.

Google

Google supprime les remises agence et s'en met plein les poches !

Florian Marlin

24 septembre 2007

Google supprime les "remises agence" et s'en met plein les poches !Google a annoncé la suppression pure et simple des "remises agences" dans le domaine de la publicité en ligne dès 2009. Une décision qui pourrait chambouler le marché des liens sponsorisés... Analyse des raisons et des conséquences de cette décision.

Par Florian Marlin,

Le Dieu Google n'en fait décidément qu'à sa tête. Et dans le genre provocateur, le géant s'y connait, et pas qu'un peu. Alors que le domaine du Search Marketing se porte très bien en France, avec des marges de progression vertigineuses et des perspectives de croissance plus qu'intéressantes, Google a annoncé la fin d'un système qui durait depuis quelques années, les "remises agences", d'ici deux ans.

A quoi sert une agence e-pub ?

De quoi s'agit-il exactement ? Petite explication du fonctionnement du marché du marketing online en France : Dans le domaine du webmarketing, une agence représente l'intermédiaire entre un client et la régie/le support. Concrètement, quand une entreprise importante souhaite se lancer massivement dans les liens sponsorisés (par exemple), elle fait appel à une agence, qui gère alors son compte et la relation avec Google, Yahoo, MSN (etc...) tout en fournissant une expertise professionnelle et reconnue sur le marché.

Les liens sponsorisés restent un domaine complexe et difficile à maîtriser

Ces agences, dont les plus grosses sur le marché français sont par exemple Isobar/Takezo, Havas/MPG, ou bien Lagardère/Nextedia, bénéficient, selon les régies et leur activité/taille, d'une "remise agence" pour l'achat d'espace. Celle-ci est calculée différemment selon les régies : variable sur Google en fonction de plusieurs critères (volume d'achat d'espaces cumulés, croissance des investissements...), elle ne peut généralement pas dépasser 8%. Chez Yahoo, un système de paliers octroie 4%, 8% ou 12% à l'agence selon son niveau d'investissement. Et sur MSN, la remise peut atteindre 15%. Ces ristournes incitent donc les annonceurs à choisir une agence pour s'occuper de leurs campagnes

Des remises agence qui profitent à tous

Sans remise Google, les agences perdent un argument de taille face aux annonceurs

Mais pourquoi les régies proposent-elles des remises aux agences ? Tout simplement car cela les encourage à investir plus pour augmenter leurs remises, mais surtout pour améliorer la relation de travail sur les comptes des clients. En effet, Google ou Yahoo perdent moins de temps à travailler avec un nombre d'interlocuteurs réduit et spécialisés dans le Search Marketing, plutôt que de gérer directement la relation avec les acheteurs d'espace, peu souvent connaisseurs du domaine complexe des liens sponsorisés. Tout le monde y trouve donc son compte dans ce système instauré depuis la création de ces agences.

Tout le monde ? Pas tout à fait, les plus petites agences, bénéficiant de taux de remise moins élevés, ont du mal à attirer les clients, tous captés par les plus gros acteurs du marché et leurs remises importantes. C'est officiellement pour cette raison que Google vient de décider de supprimer purement et simplement les remises agence dès 2009. A en croire l'article du JournalDuNet, les plus petites agences se réjouissent de cette décision, leur permettant d'être sur un pied d'égalité avec les acteurs les plus importants.

Dans sa "quête d'assainissement du marché", Google n'oublie pas de s'en mettre plein les poches. Ce bannissement de la remise agence va lui permettre d'augmenter de façon sensible ses bénéfices, les agences représentant en valeur la plus grosse partie des investissements sur Adwords.

La langue de bois made in Google

La décision de Google Adwords permettra à Google de s'enrichir encore plus.

Quand Sophie Poncin, directrice du Pôle Agences de Google France, justifie ce choix en affirmant que "certains annonceurs passaient d'une agence à une autre uniquement pour profiter des remises, sans se préoccuper de leurs compétences", je reconnais qu'il s'agit là d'un problème, même si les gros acteurs méritent généralement leur réussite et donc leurs remises. Mais quand Sophie nous dit que "nous souhaitons appliquer une tarification égale pour tous, afin que notre système d'enchères soit le plus intègre possible", je me pose des questions...

Un "système d'enchère intègre" ? Cela signifierai-t-il que le marché est malsain ? Comme le fait remarquer Guillaume Lecompte dans un article enflammé, la remise agence de Google n'est connue que 3 mois après la fin de chaque trimestre, et ne peut être estimée avant. Cela n'altère donc en rien la parité du système d'enchère. Quant à la même tarification pour tous demandée par Google, elle était de mise au moins pour toutes les agences au début d'Adwords en France en 2003, avec un taux unique de 15%. Mais elle fut abrogée par Google en 2006.

Quelles conséquences suite à l'arrêt des remises agence ?

Les vraies raisons de ce revirement me semblent donc plus économiques que morales. Reste à voir les conséquences d'une telle décision sur le marché. Google ne craint pour ainsi dire rien, avec sa part de marché proche des 90% en France, les annonceurs ne pourront pas se passer de la puissance d'un tel vecteur.

Google Adwords, Yahoo Search Marketing et MSN AdCenter sont les 3 principaux acteurs du Search Marketing français.

La véritable interrogation se pose sur les autres régies : suivront-elles la cadence ? Si je prends le cas de Yahoo, que je connais bien, la suppression de la remise agence serait un attrait de moins pour le deuxième du marché en France. D'un autre côté, Yahoo avait comme Google baissé ses taux de remise en Octobre 2006 pour passer de 15% pour tous au système de pallier que nous avons évoqué. Mais je pense vraiment que conserver cette remise agence permettrait à Yahoo et MSN de gagner (un peu) de terrain sur Google, en ayant un nouvel argument à mettre dans la balance.

De leur côté, la légitimité des agences est-elle remise en cause ? Je ne pense pas, même si la remise était un des arguments pour inciter un annonceur à passer par ce biais, c'est surtout la qualité de service et la maitrise du domaine que les agences mettent en valeur face à leur client. C'est selon moi cette expertise qui fera des agences un intermédiaire privilégié dans la gestion de la publicité en ligne, même si elles perdront en 2009 un argument important.

Que doit-on retenir de ce long article ? Qu'une fois de plus, Google impose sa loi sur un marché qu'il domine. Et que chacun n'a qu'a suivre ou se taire, vu que personne ne peux pour l'instant se passer de Google. Mais jusqu'à quand !?

S'il vous plait, motivez moi à écrire d'autres articles

Formez-vous avec notre newsletter professionnelle (gratuite)


(En cadeau, un guide sur le Référencement de plus de 30 pages)

Responsable Webmarketing, spécialiste des liens sponsorisés, Florian Marlin a construit son expérience du Marketing Online aussi bien en régie, en agence que chez l'annonceur.

N'oubliez pas de vous abonner au flux

S'inscrire à la newsletter (info exclusive)

Recevoir 80 tests Référencement ?
(PDF gratuit de 31 pages)
(Désabonnement en 1 clic)
oseox Monitoring
Yooda
E-commerce

E-commerçants ? Vous recherchez un partenaire ?

18/03/2015 par Aurélien Bardon : 13112 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Code promo SEOCampus 2015

06/03/2015 par Aurélien Bardon : 12180 lectures.

chapeau bas de bloc
Développement Web

CDI Full Stack Developer

18/12/2014 par Aurélien Bardon : 14806 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Compte rendu du SEOcamp'US de Lille 2014

09/12/2014 par Aurélien Bardon : 13195 lectures.

chapeau bas de bloc
Référencement

Apéro Référencement à Lille le 5 décembre

02/12/2014 par Aurélien Bardon : 11028 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Julien Ringard

26/11/2014 par Aurélien Bardon : 10522 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Mounira Hamdi, spécialiste SMO

19/11/2014 par Aurélien Bardon : 13245 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Le programme du SEOCAMP'US de Lille dévoilé

18/11/2014 par Aurélien Bardon : 11057 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Nicolas Gallet

17/11/2014 par Aurélien Bardon : 9478 lectures.

chapeau bas de bloc
Internet

Interview de Elie Sloïm

14/11/2014 par Aurélien Bardon : 11529 lectures.

chapeau bas de bloc

Forum Marketing