Koobface ne touche pour le moment qu'un infime pourcentage d'utilisateurs de Facebook, martèlent les responsables du réseau social, comme pour rassurer les quelque 120 millions d'internautes possédant un profil.

Mais les sociétés de solutions anti-virus sont formelles : le pourcentage est en augmentation et le virus se propage rapidement.

La stratégie de Koobface dont les premières traces sur Facebook remontent au mois d'août est simple : se servir du système de messagerie interne qui relie les utilisateurs pour contaminer les ordinateurs

Recevez par email nos prochains conseils

Oseox sur Facebook Notifications via Facebook Oseox sur Twitter Notre actu sur twitter

Source : Lefigaro.fr

Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/hightech/2008/12/05/01007-2...

Date de publication : 2008-12-05

Actualités publiées le même jour :

Plus d'actualités publiées par Lefigaro.fr :